FAQ

L'orthodontie permet de rectifier la position des dents et des mâchoires afin d'obtenir un visage et un sourire harmonieux.


Le meilleur moyen est de consulter un orthodontiste. Cependant, certains signes peuvent vous alerter : dents qui se chevauchent, dents qui ne se touchent pas quand l’enfant ferme la bouche, dents en avant, dents écartées…


Un enfant de cet âge peut difficilement renoncer à cette habitude qui lui procure réconfort et sécurité.

Lors de la première visite chez l’orthodontiste, entre 7 et 8 ans, l’orthodontiste déterminera si l’enfant est assez mûr pour arrêter la succion de son pouce et déterminera l’appareil amovible à porter pendant un an environ pour corriger les déformations des mâchoires existantes.


Deux solutions se présentent : soit la dent définitive correspondant à la dent de lait n’existe pas (agénésie dentaire) soit la dent définitive n’a pas évolué de façon normale pour remplacer la dent lactéale (dent incluse). En cas d’agénésie dentaire, différentes solutions vous seront proposées en fonction de la dent absente et de son emplacement sur l’arcade dentaire. Par contre l’orthodontie permettra la mise en place de la dent incluse à la place de la dent de lait.


La pose d’un appareil ne fait pas mal car il est simplement collé. Néanmoins les dents peuvent être sensibles les 2-3 premiers jours. Il est recommandé de prendre du paracétamol durant cette période. La pose de l’appareil est suivie d’une séance d’hygiène et de brossage qui explique à votre enfant tous les désagréments qu’il peut rencontrer et comment y remédier simplement. Si certains endroits le gènent une boîte de cire lui est fournie et nous lui expliquons comment appliquer celle-ci. Si un arc (fil) pique ou blesse la joue de votre enfant, vous pouvez le couper avec une pince si vous êtes dans l’impossibilité de passer au cabinet.


L’appareil avec des bagues collées sur la face externe des dents n’affecte pas l’élocution. Par contre l’appareil avec des bagues collées sur la face interne des dents (technique linguale) demande 2 jours d’adaptation pour que la langue se positionne correctement par rapport à celui-ci.


Cela n’est pas vrai. Le port d’un appareil, aujourd’hui, est très courant.


C’est une crainte justifiée. Néanmoins il est extrêmement rare que l’on ne puisse pas s’habituer à un appareil, surtout lorsque l’on est réellement motivé par son traitement.


Oui, et celles-ci sont précisées et détaillées le jour de la pose de l’appareil de votre enfant. Avoir une excellente hygiène, éviter de se ronger les ongles (onychophagie) et éviter les aliments durs ou collants sont le gage d’un traitement qui se déroulera dans le respect de la durée évaluée par l’orthodontiste.


Un appareil favorise le dépôt de la plaque dentaire et celle-ci peut entraîner une gencive gonflée et inflammatoire. Il ne faut pas hésiter à bien se brosser les dents régulièrement même si la gencive saigne un peu et penser à ne négliger aucune zone sensible. Au bout de quelques jours les saignements disparaîtront.


Les élastiques sont des auxiliaires de traitement indispensables qui permettent d’ajuster les mouvements dentaires. Le respect des instructions de l’orthodontiste concernant leur emplacement et la durée de leur port est fondamental.

Votre enfant doit garder avec lui son sachet pour pouvoir remplacer de lui-même et immédiatement un élastique perdu ou distendu.


Un traitement d’orthodontie doit être suivi d’une contention, c’est à dire d’un appareil amovible qui stabilise le traitement.

Sans cette contention les dents effectueront un léger déplacement dans leur position initiale. Afin de conserver les résultats obtenus le plus longtemps possible une contention est indispensable en fin de traitement.


Non, l’âge limite de la participation de la sécurité sociale est de 16 ans. En revanche, certaines mutuelles peuvent prendre en charge un traitement orthodontique.


Oui, c’est pourquoi il est indispensable de réussir son traitement. Voilà pourquoi un orthodontiste saura évaluer le bon moment pour débuter le traitement de votre enfant en prenant en compte sa croissance, ses malpositions dentaires, le décalage de ses mâchoires.
Un traitement trop tardif peu être plus long, plus compliqué, plus coûteux.
Un traitement trop précoce peu se révéler insuffisant et inutile.


Pour des raisons fonctionnelles et esthétiques, améliorer les fonctions de mastication et de déglutition par une bonne position des dents les unes par rapport aux autres. Cela préservera dans le temps la bonne réalisation des différentes fonctions de la sphère buccale.


Pour les enfants, entre 7 et 8 ans, c’est l’âge idéal pour une première visite. Intervenir tôt permet de profiter de la croissance naturelle et de traiter ou d'empêcher l’installation d’un éventuel problème dont la correction serait plus difficile et douloureuse plus tardivement à l’aide d’un appareil léger.

Une seconde visite est nécessaire entre 9 et 11 ans lors de la mise en place des dents adultes.

Pour l’adulte, l’orthodontie se pratique à tout âge.


Non, l’orthodontie se pratique à tout âge, la proportion d’adultes choisissant de suivre un traitement orthodontique est en nette progression depuis 20 ans,  notamment grâce à l’évolution des techniques de moins en moins contraignantes et visibles et à une meilleure connaissance des enjeux liés à la bonne position des dents.

Le formidable essor de ces techniques invisibles conduit les adultes à avoir de plus en plus recours à l’orthodontie.


C'est très variable et lié à la difficulté du cas et la coopération du patient. Cela peut aller de 12/18 mois à 3/4 ans. La moyenne est de 24/30 mois.


Certaines personnes ont des mâchoires trop petites pour accueillir convenablement l'ensemble de leurs dents. Dans ce cas, l’extraction de dents saines peut-être justifiée pour assurer le bon alignement des autres dents.


Celui-ci ne peut être retiré à moins de compromettre fortement les objectifs du traitement.


Après un traitement orthodontique il peut exister une petite récidive, c'est-à-dire un léger déplacement des dents. Pour éviter cela, une contention est toujours posée. Il est demandé au patient de surveiller méticuleusement son alignement dentaire ; en effet une contention fixe peut casser et entraîner des désordres, et si une contention amovible a été fournie, il est très vivement conseillé de la reporter immédiatement.